Présentation

amdp C’est dans les marges de mes cahiers que j’ai commencé à dessiner des monstres sympathiques et rieurs. Après quelques essais en modelage, j’ai choisi de les sculpter dans la pierre. Mon atelier est à Reims, et je travaille à partir de pierres de la région. Mon univers se peuple ainsi d’êtres uniques et attachants.

J’aime le contraste entre la dureté de la pierre et des outils, et la douceur de l’œuvre terminée, qui donne envie de la caresser.

C’est un travail de patience, qui me permet de rêver et de ne pas me prendre trop au sérieux : mi-artiste, mi-artisan, j’évolue en autodidacte, et je me reconnais dans l’art singulier.

Avec leurs yeux exorbités, leurs mains géantes, leurs coiffures géométriques, mes personnages trahissent mes sources d’inspiration : les créatures fabuleuses de l’art roman, l’art précolombien, les mangas…

Mes premiers personnages, les « Popazzo », reviennent régulièrement dans mon travail. Ils forment une famille ouverte où chacun porte son identité, et ils m’entraînent vers de nouvelles créations. Si tout d’abord ils étaient surtout des portraits, peu à peu les mains ont pris de la place, puis les bras. Une invitation à associer plusieurs personnages : des bras pour porter, pour retenir, pour soutenir, pour enlacer. Au fil des expositions, ils voyagent et essaiment dans les jardins et les maisons, apportant la bonne humeur partout où ils passent.

Mon travail se prolonge avec le dessin, parfois avec une superposition de photos et de sculptures et parfois par des peintures sous verre qui apportent la couleur.

Je dessine également de grands personnages sur papier, qui sont ensuite découpés et collés de façon éphémère dans des cours et jardins lors de diverses occasions.

Comments are closed.